Airicom, Architecte de vos solutions IoT et M2M
Tél. Paris +33(0)1.77.62.46.24 - Tél. Province +33(0)2.51.09.59.37
info@airicom.com

La lutte contre le réchauffement climatique est une priorité Européenne. Dans le viseur on a les bâtiments qui représentent 40% de l’énergie que nous consommons et 1/3 des émissions de gaz carbonique. La prise de contrôle à distance des bâtiments est donc devenue un combat écologique majeur.

Contrôle distant des bâtiments
Contrôle distant des bâtiments pour réduire les dépenses d’énergie et la production de gaz à effet de serre

Mise en œuvre en France immédiate ou au plus tard fin 2024

En juillet 2020 le décret « Bacs » rend obligatoire en France la mise en œuvre de systèmes d’automatisation des bâtiments. Il transpose la directive Européenne 2010/31/UE de 2010 sur la performance énergétique des bâtiments. En effet cette directive exige la mise en œuvre de systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments non résidentiels, et de systèmes de régulation automatique de chaleur.
Le décret BACS vise à la fois les bâtiments neufs et existants.

Pour la mise en place les systèmes d’automatisation et de contrôle seront obligatoires d’ici le 1er janvier 2025.
Les systèmes de régulation automatique de chaleur sont désormais obligatoires pour tous les bâtiments dés qu’ils sont remplacés.

Exemples de prise de contrôle à distance des bâtiments

Cas n°1 : contrôle à distance des systèmes de climatisation Hitachi de 280 chambres avec une passerelle Modbus d’Intesis
Cas n°2 : contrôle à distance des systèmes de climatisation de 3400 magasins pour économiser l’énergie avec Intesis

Besoin de conseils pour gérer à distance vos bâtiments ?

N’hésitez pas à nous contacter en complément le formulaire ci dessous ou au tél +33 (0) 1.77.62.46.24 (Paris) ou au +33 (0) 2.51.09.59.37 (Province)

Les objectifs de l’accès et du contrôle à distance d’un bâtiment

Le BACS (système d’automatisation et de contrôle du bâtiment) suit, enregistre et analyse en continu les données de production et de consommation énergétique. Ces données permettent de gérer des économies immédiates en mettant en place des actions automatiques ou des alertes.
Et ces mêmes données permettent d’analyser l’efficacité des stratégies mises en place. D’ailleurs les données collectées doivent être conservées pendant 5 ans.

Exemple de bénéfices du contrôle à distance

Des exemples simples d’économie d’énergie rendu possible par un contrôle à distance :
– abaisser la température du chauffage quand une salle de réunion n’est pas occupée
– couper la climatisation quand une fenêtre est ouverte
– alerter si un filtre de ventilations encrassé est responsable d’une surconsommation

Sont concernés par le décret BACS chauffage, climatisation, ventilation et éclairage

Les principaux responsables de la dépense énergétique sont bien entendus au cœur de cette réglementation. L’objectif en effet est de réduire les dépenses de chauffage en hiver et de climatisation en été.
La ventilation est nécessaire pour réduire le taux d’humidité de certaines pièces et pour limiter la propagation des virus. Si le moteur de la ventilation consomme peu le rejet à l’extérieur de calories peut devenir responsable de dépenses énergétiques.
Le système de contrôle permettra de mettre en évidence les bénéfices d’une VMC double flux.
Si la production d’eau chaude sanitaire est indispensable tout au long de l’année l’association en été de la climatisation et de la production d’eau chaude permet de réduire la dépense énergétique.
Quand à l’éclairage avec gestion centralisée il peut faire l’objet d’un contrôle automatique de présence.

Mais quid de la gestion centralisée de la qualité de l’air, de la consommation d’eau ou des places de parking ?

La gestion centralisée de l’énergie dans le cadre du décret BACS suppose la mise en place d’un système d’informations qui recueille, traite ou enregistre les données de capteurs de températures, d’humidité, de présence, de compteurs d’énergie.
Ce système d’information ne peut il pas être utilisé pour suivre la qualité de l’air ou la consommation d’eau ?
D’ailleurs dés 2023 tous les établissements recevant du public devront se mettre en conformité avec une autre réglementation concernant la qualité de l’air.

surveillance qualité air obligatoire dans les écoles et dans 1 million d'ERP à partir de 2023
surveillance qualité air obligatoire dans les écoles et dans 1 million d’ERP à partir de 2023

Et si le contrôle des consommations d’eau par zone n’est pas encore obligatoire pour les bâtiments il y a de bonnes raisons de penser qu’il le devienne. En effet l’eau est une ressource qui se rarifie avec le réchauffement climatique et les solutions techniques pour un accès distance aux informations existants

capteur consommation eau robeau
Capteurs de consommation d’eau par zone

Autour des bâtiments, ou dans le sous-sols on retrouve des parkings. La gestion centralisée des places de stationnement avec des capteurs de parking est aussi une source d’économie d’énergie : en allant directement à une place libre on évite des parcours inutiles.


Conclusion : il est important lorsque l’on conçoit le système d’information d’un bâtiment d’intégrer l’ensemble des flux et des équipements.

Les solutions techniques pour gérer à distance les bâtiments

Les plate-formes de gestion

Des plate-formes dans le Cloud, accessible depuis un PC ou un Smartphone, permettent de visualiser dans le temps les données des différentes équipements et des flux d’un bâtiment.
En complément des alertes automatiques par SMS ou E-mail permettent d’être immédiatement alerté en cas de problème.
Des actions à distance sont aussi possible en utilisant ces mêmes plate-formes , comme réduire la température du chauffage ou éteindre un éclairage.

Plate-forme IoT Kheiron pour capteurs NKE
Plate-forme IoT Kheiron

Le convertisseur de protocoles Intesis

D’un côté on a des équipements aux protocoles hétérogènes, de l’autre une gestion technique qui utilise un protocole unique. L’utilisation de passerelles Intesis va permettre de convertir les données en provenance d’équipements avec des protocoles différents vers un protocole unique comme le KNX .

La passerelle pour les climatiseurs

De la même façon chaque fabricant a son propre protocole et il est donc indispensable de passer par des passerelles pour agglomérer les données. Heureusement Intesis nous propose des passerelles pour toutes les grandes marques.

Les capteurs IoT

L’information qui va permettre d’optimiser la gestion des équipements ou des flux n’est pas toujours disponible. Dans ce cas des capteurs IoT peuvent collecter les données destinées à produire des alertes ou à être collectées par une plate-forme.
Pour que l’installation soit simple les capteurs IoT sont autonomes : ils n’ont pas besoin d’être raccordés au réseau.
En contrepartie ils doivent consommés peu d’énergie pour émettre longtemps (plus de 12 ans pour les capteurs les plus performants). C’est ce que permet la mise en place d’un réseau radio LoRaWAN. Les données des capteurs sont envoyées vers une passerelle qui se charge d’envoyer les données sur le réseau informatique via un câble Ethernet, le WiFi ou le réseau téléphonique.

Il existe une grande variété de capteurs pour gérer un bâtiment : température, hygrométrie, fuite, ouverture, place de parking, luminosité, particules fines, etc …

Fonctionnement capteur Lorawan iot qualité de l'air
Fonctionnement capteur Lorawan iot qualité de l’air

Autres sources d’informations