AiRiCOM - Architecte de vos solutions IoT et M2M
Tél. Paris +33(0)1.77.62.46.24 - Tél. Province +33(0)2.51.09.59.37
info@airicom.com

Si le vaccin développé par Pfizer a suscité de grands espoirs il n’en représente pas moins un vrai défi pour la chaîne du froid : il doit en effet être conservé à -65°C, dans des ultra-congélateurs .

Les conséquences de la distanciation sociale pour les laboratoires

Demain la préservation de la chaîne du froid sera un enjeu majeur dans le cadre de la distribution du vaccin Covid-19. Il faudra pouvoir enregistrer des températures très basses afin de démontrer que le vaccin a été préservé.

Mais en amont de la distribution la Covid-19 pose des problèmes pour le développement et la fabrication du vaccin.
En effet comme dans tout autre lieu professionnel la distanciation est de mise dans les laboratoires, pour prévenir la propagation du virus. Cela signifie moins de monde sur place, plus de télétravail et la nécessité de mettre en place des moyens de surveillance à distance des installations.

Où qu’ils se trouvent, les gestionnaires d’installations doivent par exemple être alertés si une machine critique a besoin d’attention.

Quels que soient leurs rôles, les chercheurs qui travaillent à distance sur la Covid-19, tels que les étudiants diplômés ou les infirmières de recherche confinés à la maison, doivent eux aussi être en mesure de suivre l’évolution des paramètres et répertorier tous les changements qui pourraient influer sur les résultats.

Des capteurs IoT pour le développement et la distribution du vaccin Covid-19

Nous allons voir ici comment différents types de capteurs peuvent aider les laboratoires à développer des vaccins dans un contexte de télétravail. Ces mêmes capteurs pourront être utilisés pour la préservation de la chaîne du froid lors de la distribution des vaccins.

Capteur IoT pour enregistrer les variations de température autour de -65°C

Lors de la préparation d’un vaccin puis lors de sa distribution il est indispensable d’enregistrer les variations de températures à intervalles régulier.
Certaines armoires de réfrigération sont équipés d’enregistreur de température. Mais si ce n’est pas le cas, ou pour avoir une deuxième source de données, il peut être indispensable de mettre en place un système de capteurs indépendants.
Les capteurs de températures basses avec une sonde déportée offrent cette possibilité . Leur plage de mesure est comprise entre -200°C et + 160°C. En outre ils sont très simples et rapides à installer.

Le capteur sans fil est fixé sur l’enveloppe extérieure du frigo, alors que la sonde sur fil est placée dans le compartiment froid. A intervalle régulier, ou en fonction d’un seuil défini, la température de la sonde est envoyée par onde radio vers la passerelle, qui à son tour envoie l’information vers la plate-forme de visualisation des données. Les enregistrements sont consultables avec un PC ou un Smartphone. Des seuils d’alerte permettent aussi d’être prévenus par SMS ou email si la température est anormalement basse ou élevée.

PS : on utilise des ondes radios entre le capteur et la passerelle parce que ce mode de communication consomme très peu d’énergie. Un simple jeu de pile suffit pour alimenter pendant des années le capteur de température. Cela facilite l’installation de ce dernier qui n’a pas besoin d’alimentation extérieure.

Capteur IoT pour prévenir les pannes de courant ou leurs effets

En cas de panne de courant un certain laps de temps peut être nécessaire pour détecter une variation de température. C’est la raison pour laquelle il peut être souhaitable d’avoir en amont un capteur qui enregistre l’énergie électrique consommée et alerte si celle ci en dehors de la plage normale. Suivre les consommations d’électricité peut aussi permettre d’adapter la puissance du compteur pour éviter que le compteur ne disjoncte en cas d’appel de puissance trop élevé.

Capteur courant triphasé pour installation laboratoire covid-19

Le capteur en photo à gauche est prévu pour une installation triphasée (380 Volts). Il existe aussi des capteurs de courant pour des installations classiques en monophasé (220 Volts).

Le principe de fonctionnement est identique à celui du capteur de température (voir plus haut) pour la transmission des informations vers la plate-forme.
Le capteur fonctionne sur pile et ne nécessite pas d’alimentation extérieure.

Les 3 pinces noires se mettent autour des câbles de phase d’une installation triphasée. L’intervention d’un électricien n’est donc pas indispensable.

Autres capteurs utiles dans un laboratoire

Il existe pas moins de 80 types de capteurs différents. En voici quelques types qui seront utiles à un laboratoire :
– le capteur ouverture-fermeture pour surveiller les accès sensibles.
– le capteur de vibration pour savoir un moteur est en marche ou arrêté ( ou pour détecter une usure qui requiert l’attention du service de maintenance préventive)
– le capteur d’hygrométrie ou de présence d’eau.
– le capteur de niveau pour ne pas tomber en panne d’un consommable
– etc …

Mais où sont placés les capteurs ?

Les plate-formes de visualisation des données des capteurs intègre aussi des cartes pour savoir où ont été installés les capteurs. Elles sont bien pratiques pour maintenir le système ou savoir d’où proviennent les données collectées.

Carte des capteurs IoT
Carte des capteurs IoT

Besoin d’aide pour mettre en place des capteurs

Indiquer nous vos besoins et nous vous proposerons une architecture complète, évolutive et pérenne. Pour la phase de faisabilité (POC) nous vous proposerons même un Starter Kit pour valider la solution.