Airicom, Architecte de vos solutions IoT et M2M
Tél. Paris +33(0)1.77.62.46.24 - Tél. Province +33(0)2.51.09.59.37
info@airicom.com

Les capteurs IoT qui mesurent la qualité de l’air vont pouvoir aider dés 2023 1 million d’établissements recevant du public ( ERP ) à se mettre en conformité avec la réglementation.

surveillance qualité air obligatoire dans les écoles et dans 1 million d'ERP à partir de 2023
Surveillance qualité air obligatoire dans les écoles et dans 1 million d’ERP à partir de 2023

Un million d’établissements concernés par la réglementation sur la qualité de l’air (QAI) à partir du 1er janvier 2023

En 2021 et 2022 la surveillance de la qualité de l’air est obligatoire dans les établissements qui accueillent des enfants.
Mais au 1 janvier 2023 cette obligation est étendue à tous les établissements qui reçoivent du public ( Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes
En France les ERP (établissements recevant du public), qui devront se conformer, sont au nombre de 1 million ( source banque des territoires ).

En bref les établissements concernés sont :

  • Dés 2018 les écoles maternelles, élémentaires et crèches
  • Depuis 2020 les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement du second degré
  • A partir du 1er janvier 2023 pour tous les autres établissements recevant du public : EHPAD, ERP, EPS, etc

Les obligations concernant la surveillance de la qualité de l’air

Le dispositif réglementaire encadrant la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans ces établissements, comporte :

  • une évaluation des moyens d’aération ( par exemple présence d’une VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, dans les sanitaires) . Cette évaluation peut être effectuée par les services techniques de l’établissement ;
  • la mise en œuvre, au choix :
    • d’une campagne de mesures de polluants par un organisme accrédité. Ces polluants peuvent être du CO2, des formaldéhydes (présents dans les bois agglomérés), du benzène voire du perchloréthylène pour les établissements contigus à un pressing).
      En cas de dépassement des valeurs limites, des actions devront être entreprises pour respecter les seuils de sécurité.
    • d’une autoévaluation de la qualité de l’air au moyen du guide pratique, permettant d’établir un plan d’action pour l’établissement. Ce guide pratique a pour but de fournir une aide opérationnelle aux différentes catégories d’intervenants dans les établissements qui accueillent des enfants (équipe de gestion, responsable des activités dans la pièce occupée, services techniques et personnel d’entretien) afin d’engager une démarche proactive et coordonnée d’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Son utilisation vise à identifier rapidement des actions favorables à la qualité de l’air intérieur.  Dans le cadre de la mise en œuvre de ce guide les établissements peuvent avoir recours à l’utilisation de capteurs pour mesurer la qualité de l’air.

Les capteurs qualité de l’air autonome : une réponse simple à mettre en œuvre pour mesurer la qualité de l’air

Le principe de fonctionnement du capteur qualité de l’air

Le capteur IoT autonome fonctionne à l’aide d’une batterie interne et se fixe à un équipement ou un mur. Il est donc simple à installer.
Pour qu’il puisse fonctionner plusieurs années, sans qu’il y ait besoin de changer les piles, notre capteur IoT utilise des réseaux radio. Le réseau radio le plus utilisé aujourd’hui en France pou l’IoT est LoRaWAN : en effet une seule passerelle privé LoRaWAN peut recevoir les informations de plusieurs centaines de capteurs à une distance jusqu’à 2 km. Une fois que la passerelle reçoit l’information du capteur elle l’envoie vers une plate-forme accessible depuis un Smartphone ou un PC. Et si un seuil d’alerte est dépassé l’envoi d’un SMS ou d’un Email automatique peut être programmé.

Recueil des données qualité de l'air dans Kheiron
Recueil des données qualité de l’air dans Kheiron

Exemple : les données mesurées par le capteur qualité de l’air VAQA’O+ de NKE Watteco

En ce qui concerne les polluants le capteur qualité de l’air Vaqa’O+ mesure la concentration en Composés Organiques Volatiles (COV) et en Dioxyde de Carbone (CO2).
Concernant la ventilation il mesure l’humidité relative,
En outre pour optimiser gestion de l’énergie il mesure la température, la luminosité (éclairage) et le mouvement de personne (PIR) dans la pièce.
Un simple boitier contient donc plusieurs capteurs qui seront utiles non seulement pour le suivi de la QAI mais aussi pour la mise en place des systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments.

Les données sont enregistrées sur une plate-forme de votre choix ( Kheiron, Exakom, ..) et vous pouvez visualiser leur évolution.

Capteur NKE Watteco VAQA'O +
Capteur qualité de l’air VAQA’O de NKE
Visualisation de quelques unes des données fournies par le capteurs VAQA’O Plus de NKE sur la plate-forme Kheiron de IoThink

Plus d’informations sur la qualité de l’air sur
https://www.ecologie.gouv.fr/qualite-lair-interieur